Succédant à son arrière-grand-père Louis XIV,  Louis XV dit le Bien aimé, s’éteindra après 59 ans de règne, le 10 mai 1774. Le Bien aimé  s'éteindra en finissant malgré lui, mal aimé...

      Marié à Marie Lewzsinska, ils eurent dix enfants, sur ceux-ci ils n'eurent que deux garçons et un seul survécut, le Dauphin -Louis Ferdinand de France. (Il sera le père de trois futurs rois de France Louis XVI, Louis XVIII et Charles X). Pendant cette union, plusieurs favorites viendront visiter le lit du Bien aimé roi.  Des sœurs de Nesle à la Pompadour en passant par la du Barry, pour les plus connues, suivront ensuite, une  ribambelle de liaisons - Louis XV fut le père de quatorze enfants adultérins!!

Découvrons ensemble les derniers jours de Sa Majesté... infectée...

Madame de pompadour francois boucher 1757

Marquise de Pompadour

 Nous sommes le 26 avril de cette même année. En compagnie  de Madame du Barry au Petit Trianon  le réveil du roi est difficile.Courbaturé,  atteint  de céphalées, le roi part tout de même à la chasse d’où il rentre en moins bonne forme, il ira d’ailleurs se coucher sans souper.

28 avril,  le mal ne fait qu’augmenter, son Premier médecin ordonne son transfert à Versailles. Le lendemain matin,  il est couché dans sa chambre, sur un lit de camp, entouré de six médecins, cinq chirurgiens et trois apothicaires, chacun défilant pour prendre le pouls du roi six fois par heure ! Sur le diagnostic et les remèdes à apporter, les médecins ne s’entendent pas. Finalement, le 29 avril,  on lui fera sa première saignée et vers 10h30,le diagnostic unique tombe : le roi a la Variole appelée aussi vulgairement petite vérole. On cachera au roi sa maladie comme on cachera la famille royale, de peur de contagion. A minuit le 3 mai, il reçut une dernière fois Mme du Barry et lui demanda de se retirer de Versailles afin de pouvoir recevoir l’absolution.

Les-Soeurs-de-Nesle

Les Soeurs de Nesles

 

      L’état de santé du Roi semble s’arranger et l’espoir revient, mais une semaine passe et finalement, rien ne va plus. Le mal ne cesse de progresser ;  les croûtes et les boutons séchés virent au noir et celles formées dans la gorge empêchent toute déglutition. On fait venir son Confesseur et son Premier aumônier qui lui administre l’extrême onction - sacrement institué pour le soulagement spirituel et même corporel des malades en danger de mort.

       Dans la nuit du 6 au 7 mai,il se confessa durant 27 minutes. De son côté,  la fièvre augmente, le rythme cardiaque en fait autant, le roi délire complètement ; pour les médecins, le 9 mai, on pense que c’est la fin. Le visage noirci,  déformé par les croûtes le roi est dès le lendemain,  prostré mais encore conscient. Il entamera son agonie à onze heures du matin. – elle durera jusqu’à 15h15. 

       A la fenêtre de sa chambre sur la cour de marbre, on vient souffler la bougie dont la flamme vacillante signifiait que le roi vivait encore.

Aux cris de « Vive le roi ! », les courtisans se rendent dans l’appartement du dauphin au rez-de-chaussée. Louis XVI et Marie-Antoinette se mettent à genoux. Ils  murmurent, enlacés: « Mon Dieu, protégez-nous, nous régnons si jeunes ! ». Le règne de Louis XVI commence alors... Ce sera le dernier à Versailles. 

        Les funérailles du défunt roi se dérouleront en secret et de nuit pour éviter que son cercueil ne soit exposé à la dérision publique, comme il l’a été pour le Roi Soleil…

©Versailles, toute une Histoire.